Planning stratégique, comment faire émerger la clarté du chaos !

Réveil les yeux embrumés ce matin. Coup d’œil à l’horloge, après ce qui me sembla être 15 minutes : 8 heures 17. 8 heures 17 ?! Coup d’œil angoissé à mon portable : même heure. Mais, euh, what is fucking going on ? Réveil d’Iphone, pourquoi m’as-tu lâché ? Mon cerveau supersonique et super-intelligent se met alors en ébullition et mon processus d’éveil accéléré a fait ses preuves. Un temps record de 15 minutes pour me préparer. Waouh, j’arrive encore à me surprendre ! J’enfile ma veste, cours après mon bus (encore dans les vapes), enchaîne avec le métro et passe la porte de ma salle de cours à 9h02. Wonder woman : une course contre la montre remportée et un joker économisé !

Je oeil_710quoi ?

Notre intervenant en planning stratégique est un drôle de personnage qui semble relié par intraveineuse à une drogue encore méconnue. En permanence sur-excité, cet homme intriguant et passionnant semble tout droit venu d’une galaxie parallèle. Les idées fusent dans son esprit et le font parfois souvent s’égarer tout en nous donnant le sentiment d’être de véritables novices de la communication. Selon lui, l’agence ne tourne pas autour du planneur strat, mais ça intéresse le planneur strat’ que le monde tourne autour de lui. Il nous explique (délicatement) les théories « tell what says » et du cygne noir : le planneur strat se doit d’échapper à la tarte à la crème et rend des stratégies, pas des approches tactiques (car le client n’est pas là pour faire du patchwork avec de vieux bouts de laine. Evidemment). Le tout couronné par des phrases abracadabrantes et des métaphores surprenantes, nous rappelant volontiers que si ces notions ne sont pas acquises, c’est comme s’il devait nous expliquer comment respirer. C’est noté.

Remettons les choses dans leur contexte. Seulement 45 minutes se sont écoulées depuis que j’ai ouvert les yeux. Un laps de temps bien trop court pour faire face à la tornade qu’est SHSM. Les informations affluent tandis que mon cerveau lui, est lâchement resté au fond de mon lit. Résultat : je sors de ces 4h de cours en ayant l’impression qu’un Typhon Katrina version 2.0 a ravagé la salle et que ma promo n’est qu’un reste de survivants éclopés.

En parlant de survivants, le gentil monsieur qui s’est  introduit chez BFM TV vendredi avec un fusil à pompe a refait surface; Il s’en est prit ce matin à la rédac du titre Libération ! C’est une véritable chasse à l’homme qui voit le jour. Une douce pensée à ceux qui affirment que la com’ ce n’est pas un job, c’est du plaisir; Poser la question à l’homme blessé par balle ce matin, je doute qu’il partage cet avis…

Capture d’écran 2013-06-28 à 11.12.51

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s